Corsica

 

L'histoire de la Corse commence avec Homère qui décrit cette île (le pays Lestrigon) dans son poème "l'Odysée" écrit vers la fin du 8ème siècle avant J.C. Cette île qui n'avait pas encore de nom, allait devenir (selon le récit de l'historien Hérodote dans "ses histoires") à partir de 546 avant J.C, une terre d'émigrants.

Convoitée par tous les peuples de l'antiquité et des temps modernes (Phéniciens, Etrusques, Grecs, Phocéens, Romains, Carthaginois, Vandales, Goths, Lombards, Sarasins, Fançais, Toscans, Papes, Pisans, Aragonais, Gênois, Milanais, Anglais, Allemands ) qui s'en disputèrent la possession, la Corse, malgré de longues luttes acharnées, parvint à rester libre. Ses habitants préférèrent de tout temps la mort à l'esclavage.

 

A partir de 259 avant J.C et pendant plus de 700 ans, les Romains vont occuper notre île. Malgré leurs persécutions et leurs conquêtes meurtrières, jamais ils ne purent imposer au peuple Corse ni leurs coutumes, ni leur culture, ni leur langue, ni leurs Dieux.

Assassinée par Rome, abandonnée par la papauté, dévastée par les incursions, exploitée par les seigneurs féodaux, chefs de bandes sans scrupules, trahie, volée, colonisée par Pise, la Corse ne connaîtra un peu la paix que par la venue l'Office de Saint-Georges. 

Avec ses héros et ses martyrs dont les exploits retentirent jusqu'au rivages de l'Afrique et de l'Asie Mineure, l'île de Corse fut souvent conquise mais ne fut jamais soumise.

 

La Corse, avec ses 1000 km de côte, mesure 186 km de long et 90 km de large.

Son périmètre est de 500 km, sa superficie est de 8680 kms2.

Elle s'étend depuis le 41.21.4 degrés de latitude jusqu'au 43.41.7 degrés et depuis le 6.11.17.4 degrés jusqu'au 7.13.35 degrés de longitude.

Elle est la quatrième île de la Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne (avec laquelle elle à pendant longtemps partagé le même destin) et Chypre.

Elle est entourée de plusieurs îles moins grandes dont les plus connues sont: La Gorgone, Capraja, Elbe, Pianosa, Les fourmies, Monte-Cristo, Giglio, Ginnutri.

Les Grecs l'avaient appelée Cyrnon, Terapne, Kurnos (ou Kyrnos), Calista et les Romains lui donnèrent le nom de Corsica.

 


 

 

 

© Canzona Corsa 2017